Agencement décoration

Totem-Floorpin

Parquets massifs

Totem-Floorpin

Essence origine

Pin maritime
Forêts locales (moins de 100 km de l’entreprise)
Forêts gérées durablement :
PEFC (N° 10-31-346 QUAL/04-019)

Etat de surface profil

Bois raboté
Profils rainure-languette, jointif ou grain d’orge
Rainures en contreparement

Taux d’humidité

10-12 % sec séchoir

Durabilité naturelle

  • Duramen compatible avec la classe d’emploi 3.2 pour une longévité entre 10 et 50 ans
  • Aubier sensible aux insectes xylophages et aux champignons : traitement obligatoire pour un usage en classe d’emploi 2 ou au-delà

Classe de résistance mécanique

Pas de classement normalisé

Contrôle qualité et marquage

  • Certification CTBP+ (efficacité et sécurité) pour les produits de traitement
  • Marquage CE règlementaire selon NF EN 14342

Durabilité conférée

Par trempage : compatible avec les classes d’emploi 3.1, 2 et 1
Par autoclave : compatible avec les classes d’emploi 4 / 3.2 / 3.1 / 2 / 1
Voir règles professionnelles

Qualité visuelle

OA, OB et 1 (sans noeud ou petits noeuds sains)

Prestations possibles

  • Sections et longueurs sur-mesure selon quantité
  • Traitement bac
  • Traitement autoclave
  • Autres essences sur demande
Produit Arêtes / motif Epaisseur
(mm)
Largeur utile
(mm)
Longueur (m) Colisage
(pièces)
TOTEM Jointif 22 195 2,00 / 2,40 264
FLOORPIN Jointif 22 195 2,00 / 2,40 220
TOTEM GO Grain d’orge 22 195 2,00 / 2,40 264
FLOORPIN GO Grain d’orge 22 195 2,00 / 2,40 220

 

Règles professionnelles selon les normes en vigueur

Hygrométrie : le bois doit toujours être mis en oeuvre à une hygrométrie proche de son hygrométrie d’équilibre. En milieu sec et chauffé, celle-ci peut être inférieure à 12%.

Stabilisation : il est recommandé de laisser les bois se stabiliser sur leur lieu d’utilisation dans les conditions normales  pendant quelques jours avant leur mise en oeuvre.

Lame d’air : même en intérieur, il est recommandé de ménager une lame d’air derrière un revêtement en bois pour permettre une hygrométrie homogène et éviter les défromations.

Lumière : le pin maritime comme toute essence de bois réagi sur le long terme avec les rayons UV du soleil et sa couleur évolue. Pour éviter ce phénomène, il est conseillé de recouvrir le bois d’une finition, celle-ci pouvant être incolore ou teintée, transparente ou opaque.

Humidité : les revêtements intérieurs sont par définition destinés à des endroits secs et chauffés. Si les bois peuvent être amenés à s’humidifier fréquemment (garages, pièces d’eau, etc.) il est recommandé de les recouvrir d’une finition pour éviter le développement de moisissures. Un traitement antifongique préalable peut être nécessaire si la pièce d’usage est vraiment très humide (piscine intérieure, caves)

Finition : l’application d’une finition sur un revêtement en bois doit se faire sur toutes les faces des lames avant la mise en oeuvre pour permettre l’équilibrage des tensions et isoler complètement le bois d’éventuelles reprises d’humidité.