Façades

Vignemale

Bardage à couvre-joint

Les bardages à couvre-joint viennent de l’époque où le bois était utilisé sous sa forme la plus simple : des planches brutes de sciage. Ils recouvraient très souvent les maisons de pêcheurs, les hangars à sel. On le rencontre aussi bien en Scandinavie qu’autour du bassin d’Arcachon.

Vignemale

Essence origine

Pin maritime
Forêts locales (moins de 100 km de l’entreprise)
Forêts gérées durablement :
PEFC (N° 10-31-346 QUAL/04-019)

Etat de surface profil

Planches et tasseaux rabotés 4 faces
Parement brut de sciage sur demande

Taux d’humidité

18 % avant traitement

Durabilité naturelle

  • Duramen compatible avec la classe d’emploi 3.2 pour une longévité entre 10 et 50 ans
  • Aubier sensible aux insectes xylophages et aux champignons : traitement obligatoire pour un usage en classe d’emploi 2 ou au-delà

Classement feu

La réaction au feu de la façade dépend du type de montage et des matériaux utilisés.

Contrôle qualité et marquage

  • Certification CTBP+ (efficacité et sécurité) pour les produits de traitement
  • Marquage CE règlementaire  » bardage  » selon NF EN 14915

Durabilité conférée

Par trempage : compatible avec les classes d’emploi 3.1 / 2 / 1
Par autoclave : compatible avec les classes d’emploi 4 / 3.2 / 3.1 / 2 / 1
Voir règles professionnelles

Qualité visuelle

Menuiserie

Prestations possibles

  • Autre section ou autre profil sur-mesure selon quantité
  • Traitement bac jaune, vert ou incolore
  • Traitement autoclave vert ou marron

« Les bardages à couvre-joint viennent de l’époque où le bois était utilisé sous sa forme la plus simple : des planches brutes de sciage. Ils recouvraient très souvent les maisons de pêcheurs, les hangars à sel. On le rencontre aussi bien en Scandinavie qu’autour du bassin d’Arcachon. »

Produit Etat de surface Epaisseur
(mm)
Largeur utile
(mm)
Longueur (m) Colisage
(pièces)
VIGNEMALE 18 Brut de sciage 18 200 2,00 / 2,40 / 3,00 190
VIGNEMALE 27 Brut de sciage 27 200 2,40 140
VIGNEMALE
couvre-joint
Brut de sciage 18 50 2,00 / 2,40 / 3,00 /

Autres sections, autres longueurs sur demande

Règles professionnelles selon les normes en vigueur

Garde au sol :  » Aucun élément de bardage ne doit se trouver à moins de 20 cm du sol fini extérieur  » – NF DTU 41.2

Lame d’air ventilée :  » La lame d’air ménagée par des tasseaux est efficacement ventilée lorsque son épaisseur nominale est au moins égale à 20 mm, et que les entrées basses constituées par les trous de la grille anti-rongeurs et les sorties hautes de ventilation sont de section suffisante  » (50 à 120 cm² par mètre linéaire de façade selon la hauteur de bardage) – NF DTU 41.2

Retraitement des coupes : Lorsqu’un bois fait l’objet d’usinages (découpes, perçages, etc.) après avoir été traité (trempage ou autoclave), toutes les zones usinées doivent être retraitées avec un produit adapté avant la mise en oeuvre en classe d’emploi 3.1, 3.2 ou 4 (selon NF EN 335). Règle imposée par les fournisseurs de produits de préservation du bois

Double support croisé : Les bardages à couvre-joint sont traditionnellement posés à la verticale sur une ossature support horizontale. Pour laisser circuler l’air derrière le bardage, il est impératif de réaliser une première ossature verticale.

Recouvrement : le recouvrement des planches avec couvrejoint est au moins de 10 % de la pièce la plus large avec un minimum de 10 mm.